textes d'un internaute

éphémère

Tes mains sur mon corps, deux jolis papillons sur une branche dressée, viennent se poser.
Gorgée de sève, la branche ne plie pas, perle de rosée source de vie, l’arbre, de la racine à sa plus haute cime, frémit en souffle divin ,douce brise, soubresaut de plaisir.
Joli papillon, sur la branche, promène tes deux ailes couleur carmin, les éclairs ne t’effraient pas, doucement, d’un va et vient, recherche la source pour étancher ta soif !
Soudain, elle jaillit en saccade sur tes belles parures : gave-toi de nectar jolie éphémère



15/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres