textes d'un internaute

L' adoption a la SPA

L'ADOPTION LA SPA

La vieille, acariâtre et autoritaire , pensait bien sûr ,que, en adoptant un animal à la SPA , premièrement elle se ferait bien voir du voisinage et surtout de ses amies.

S’acheter en quelque sorte une Aura de respectabilité et de bonté ,grave

erreur ,sa méchanceté revint vite naturellement :


D’un coup de déambulateur sournois, la vieille femme envoya le félin bouler en bas de l’escalier, l’animal un peu sonné reprit vite ses esprits, fit face à sa Maitresse en feulant, de ses yeux mi- clos des éclairs de haine comme des couteaux du plus pur acier jaillirent, invisible pour un simple mortel mais perceptible par les êtres qui se reconnaissent et qui partagent la haine quotidienne d’une promiscuité qu’ils ont choisie comme deux aimants qui s’attirent ou se repoussent en permanence …


Vas chasser les mulots, fais donc ton métier de chatte au lieu de rester dans mes jambes pesta la vieille femme, l’animal défia sa Maitresse de ses yeux obliques comme une ultime provocation et par la porte fenêtre disparu.


La vieille dame sursauta et poussa un petit cri de souris , justement c’est de cela dont’il était question, une minuscule musaraigne mais tout les humains surtout les femelles confondent, et associent tout se qui court sur quatre pattes qui est gris et mesure trois centimètres comme un danger potentiel pourtant on n’a jamais vu une petite bête en dévore une grosse !

La vieille, malgré son arthrite, se refugia sur son déambulateur, les deux pieds calés sur la tubulure, complètement paniquée, la souris passa devant l’engin en aluminium en patinant dans les virages poursuivie par la chatte, qui se désintéressa subitement de sa proie pour se poster devant sa Maitresse avec l’air triomphant qu’on tous les animaux quand il ont fait une action qui contrarie généralement les humains, une autre souris puis un mulot firent leur apparition ainsi qu’un lézard ,deux couleuvres un lapin albinos, deux chèvres avec des bottes poursuivies par un légionnaire, excusez-moi je m’égare un peu ,je déteste tellement les greffiers que j’en rajoute toujours ( mais bon je suis le narrateur alors je raconte comme je veux , ok).


Huit jours plus tard la mémé fut retrouvée toujours assise sur son échafaudage d’aluminium complètement desséchée, les voisin alertés par des miaulements incessants finirent par appeler les secours, la police scientifique de Miami avec son célèbre patron Caruso le mec aux lunettes noires qu’il porte même en pleine nuit, firent les premières constatations ,mais donnèrent leur langue au chat sur les causes du décès ,le jour, mardi matin 4 janvier 13 heures 14 de l’après- midi, ainsi que sur les motivations de la vieille dame, se retrouvant perchée sur son déambulateur ,en spécialiste, aucun détail ne fut négligé la puce électronique du chat enregistrait en

conclusion de l'autopsie : crise cardiaque.



23/06/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres