textes d'un internaute

le petit marché

Le petit marché...

Le doux parfum des fruits et légumes  n’a d’égal que la couleur des parasols et le langage fleuri de ses marchands qui viennent  nous réveiller les papilles et nous charmer de leurs harangues : « Elle est belle ma salade, voyez mes beaux  melons ! », «  Bonjour grand-mère, goûtez mes tomates, je vous en mets deux de plus ! »

J’aime me promener dans l’allée centrale, les gens s’y croisent, se parlent, communiquent.
Bref, ils recherchent le contact, échangent les dernières nouvelles, plus besoin d’acheter le journal, la vie du quartier est là, l’espace d’un mercredi ou d’un dimanche.

Trouver un bon fromage, une paire de pantoufles ou autre chaussettes à sa taille, un vin du pays ou des fruits confits, olives épicées, poulet rôti qui embaume l’air, miel d’acacia ou de lavande...

Les jours d’élections ou autres pétitions, il vous faudra louvoyer entre la gauche et la droite, vous vous retrouvez avec une tonne de papier dans les poches à la sortie, mais toujours dans la bonne humeur.  

De la bouquiniste de la fin de l’allée où j’échange mes livres souvent gratuitement, au vendeur d’ustensiles et couteaux à la langue bien aiguisée..., en passant par l’homme à l’orgue de barbarie qui, avec ses vieilles chansons sur des petites cartes perforées, chante en moulinant sa machine d’un geste sûr, sans oublier le poissonnier qui casse la croûte sur le bord de son étal à coté du vendeur de pain de campagne à la croûte dorée..., c'est le cœur qui bat dans mon quartier l’espace d’un matin et qui s’appelle…: le petit marché.



02/10/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres