textes d'un internaute

le vieux poêle

Des souvenirs caressent ma mémoire, des odeurs aussi.
Des odeurs de gommes à effacer, des odeurs d'encre violette, le souvenir du bruissement d'une plume Sergent-Major sur les pages neuves d'un cahier à spirales durant la rentrée des classes...
Le souvenir de crayons pas encore taillés bien rangés dans une petite trousse de couleur, le souvenir de petits copeaux de bois après qu'un taille-crayon les ont rendu pointus les faisant devenir petites flèches d'un futur savoir.
Le souvenir des blouses grises descendant à mi-mollets, uniforme prémisce de l'obéissance obligée en ces temps de plus en plus lointains...
Mémoire en jachère, souvenirs en friches, ronces d'adultes, pupitre, coffre-fort de tête de nègre et autre friandises, images érotiques de calendriers échangés contre des photos de sports, chaleur du vieux poêle trônant sur le plancher de bois, dernier de classe, tête dans les nuages, doigts torturés par une règle en métal, savoir qui ne veut pas rentrer, punitions, lignes abêtisantes à écrire cent fois, écoeurements, révoltes, grand moustachu détenant le savoir...
Mais souvenir aussi des "quatre heures", pains au chocolat, boules de papier transformées en ballons dégonflés, petits baisers sous le préau, amour de toujours, concours de pipi "du le plus loin", concours de grands, concours de glands, les grands qui courent et qui ont, un jour, une nuit peut-être, oubliés d'être petits..., le jour ou ils sont devenus ..."glands"

A suivre : La grande école



12/05/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres