textes d'un internaute

nuit herbe bleue

Orang_outan
Nuit herbe bleue...
Devant mes yeux, reflet de clair de lune sur une écorce d'arbre mouillé...
Ombre chinoise d'un réverbère squelettique, buissons devenus noirs, sans volume, sans détails, comme des personnages qu'on rencontre dans la nuit et qui, avec la lumière du jour, disparaissent comme de mauvais cauchemars, vêtement étendu et oublié le temps d'un repos d'une voisine...
Nuit douce à la réflexion, musique du silence, ce temps est à moi, rien ne peut me le voler, un siège de jardin humide inconfortable, un peu de fumée qui fait rire...
Une larme de Bacchus dans un verre ébréché, souvenir d'un être qui les a trop aimées, ses larmes, deux yeux qui me fixent au son de ma voix, deux yeux qui dépendent de moi...
Une vieille qui aime sans condition, le museau qui sent les étoiles et qui les voit sûrement, un peuplier qui me chante sa musique, les autres qui lui répondent juste pour me faire plaisir, ciel étoilé, étoiles filantes que je chevauche l'espace d'une fumée verte, illusion, plaisir éphémère, plaisir solitaire d'un jeune homme déjà trop vieux... 
Déjà vieux, herbe bleue, vieux con déclarant proprieté privée sa voie lactée, rêve utopique d'un monde sans haine, haleine fraîche d'une soirée de printemps, couleur amour des robes des filles, couleurs vives de leurs pensées...

Papy tu devrais rentrer, tu va attraper la mort !!
 
Tite réflexion !!
Comment attraper la mort si tu ne cours pas après ?
Demande à celui qui ne t' aime pas, il a sûrement ta réponse OO...


27/04/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres