textes d'un internaute

Une larme dans le sable

 
 
 
 
Sèche tes larmes ma Belle
 
Ne pleure plus, nulle tristesse ne doit gâcher ce jour, on ta trouver un mari !
Laisse tomber tes poupées, juste des bouts de chiffon , oublie tes rêves et tes espoirs...
 
Il faut savoir , un jour, ne plus jouer à la marelle : un deux trois je suis au Ciel, toi en
Enfer ....
 
Range tes cahiers d’écolière, mon Cœur, tu pourrais te révolter, tes crayons dessinaient des arcs en ciel....
 
Tes pensées étaient au jeu; même le prince charmant chevauchait loin de toi sur un destrier couleur sable...
 
Cache tes yeux sous ton voile bleu ,les gens vont te voir pleurer alors qu’aujourd’hui tu te maries, ton visage autrefois radieux, beau comme cette terre aride qui t’a vu naitre, maintenant triste et sans vie, même les larmes d’Allah ne peuvent rien contre la bêtise humaine et l’honneur de la parole donnée.
 
Petit agneau  fragile arrête de rêver : corde à sauter, poupée de chanvre, aujourd’hui  tu prends mari...
 
Un soir sur une couche de paille, pour une parole donnée ,tes dix ans de vie, les tiens  donnerons ce qui ne leur appartient pas : ton innocence , et ta pureté, tes espérances, ta liberté ,de onze ans ton ainé seulement, ton époux n’est pas vieux, mais quand on a juste dix ans on préfère encore un peu jouer avec le sable et les herbes folles .....
 
Petite fille du haut de tes dix printemps, ferme les yeux, tu verras des dunes chaudes comme ton ventre , rondes comme les collines verdoyantes  de ton joli pays, mais cultivées par un beau jardinier quand le temps serait venu...
 
 Mais ,d’autres décident pour toi : inch'Allah...


02/02/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres